01 60 94 01 26

Centre Pompidou : QU’Y A-T-IL ENTRE NOUS ?

Centre Pompidou : QU'Y A-T-IL ENTRE NOUS ? 

« QU’Y A-T-IL ENTRE NOUS ? » (What is between us?), est l’actuelle dernière œuvre de l’artiste anglais, Tim Etchells. Elle a été commandée par le Centre Pompidou avec le « Festival d’Automne » à Paris et inaugurée le soir de la « Nuit Blanche 2021 ». Elle est suspendue à plus de 20 mètres du sol et est accrochée à la façade du Centre National d’art et de culture Georges-Pompidou, au cœur de Paris.

Ce centre, créé en 1973 par le président Georges Pompidou, a pour ambition d’ouvrir la création française sur le monde, de favoriser les nouvelles formes artistiques et de permettre à la France de conserver son statut de plateforme majeure de l’art contemporain.

Tim Etchells est artiste et écrivain installé à Sheffield, au Royaume-Uni. Il a travaillé dans des contextes très variés, notamment en tant que leader du groupe de performance Forced Entertainment, de renommée mondiale. Son travail couvre la performance, la vidéo, la photographie, les projets textuels, l’installation et la fiction. Ses pièces en néon explorent les aspects contradictoires du langage, la rapidité, la clarté et la vivacité. Avec lesquelles il communique une narration, une image et des idées, et en même temps son étonnante propension à créer un riche champ d’incertitude et d’ambiguïté. Avec de simples phrases écrites au néon, Etchells s’efforce de créer des récits miniatures, des moments de confusion, de maladresse, de réflexion et d’intimité. Le spectateur se retrouve impliqué dans une situation qui n’est pas entièrement révélée, ou dans une formulation linguistique qui génère confusion ou ambiguïté. Comme souvent dans le travail d’Etchells, les parties manquantes de l’image sont aussi importantes que les éléments présents.

Du long de ses 43 mètres, l’enseigne néon interpelle par son message rouge flamboyant « QU’Y A-T-IL ENTRE NOUS ? » Cette interrogation intime et générale à la fois, implantée sur le Centre Pompidou semble s’adresser autant à chaque individu qu’à chaque communauté ou même nation. Elle peut aussi être vue comme une question posée à la société française. Elle attire la vue des passants vers un espace de réflexion intime, les invitants à y répondre.

L’ art du néon, très répandu chez les artistes dans les années 70, a eu tendance à s’essouffler avec l’arrivée des nouvelles technologies et la vision écologique moderne. Or, loin de nuire à l’environnement, les tubes néon continuent de présenter des avantages. Ils sont réalisés en France, avec des composants européens. Ils sont constitués essentiellement de verre, matière qui contrairement à l’éclairage LED est recyclable quasiment à l’infini. Au niveau créatif, ces tubes de qualité aux effets lumineux intenses, peuvent, entre les mains d’un souffleur de verre habile, prendre n’importe quelle forme. Les enseignes commerciales ou œuvres d’art, éclairages ou création d’ambiances – le champ d’application de cette technologie est vaste. Depuis 2-3 ans nous notons même, à Exo Signs, un renouveau de l’engouement pour le néon.

L’œuvre « QU’Y A-T-IL ENTRE NOUS ? » de Tim Etchells a été façonnée dans notre atelier pendant plus de 150 heures dont 138 heures qui ont servi exclusivement au soufflage du verre des tubes néon. Il a fallu ensuite deux semaines d’intervention pour l’installation complète. Le travail en hauteur, sur une façade de légende, en plein centre de la capitale…  Le défi relevé par nos installateurs a été couronné de succès. De près ou de loin, impossible d’échapper au lumineux questionnement de l’artiste. 

Merci aux équipes du Centre Pompidou et à Tim Etchells pour leur confiance et pour cette opportunité d’apporter notre contribution à la « Nuit blanche 2021 » et au « Festival d’Automne » à Paris.

crédit photo © Centre Pompidou/Bertrand Prévost
crédit photo © Tim Etchells
crédit photo © Tim Etchells
crédit photo © Tim Etchells

 

Sources :

  • https://www.opus64.com/portrait-tim-etchells-forced-entertainment/theatre/
  • https://www.centrepompidou.fr/fr/programme/agenda/evenement/XRbbn4t
  • https://quefaire.paris.fr/128677/tim-etchells/
Podium Dior

Dior : l’effet 3D au service du luxe

Quand Exo Signs se lance dans la fabrication de lettrages avec effet 3D, c’est pour répondre aux exigences de qualité de Christian Dior Parfums.

A l’occasion de la Fête des Mères et du lancement de son nouveau parfum « J’adore in Joy », la marque du groupe LVMH rêvait de parer d’or une vitrine et un podium des Galeries Lafayette Haussmann. Exo Signs a réalisé son souhait en partenariat avec Grizard Agencement.

Un défi que notre société s’est empressée de relever ! Nos équipes ont travaillé d’arrache-pied pour respecter les délais du client, en s’appropriant de nouveaux outils de fabrication et en réalisant le travail et la pose en deux semaines. Le résultat est luxueux et aérien. C’est un projet dont nous sommes très fiers.

Le défi technique auquel Exo Signs a été confronté résidait dans la conception de plusieurs types de lettrages, avec l’utilisation de moyens techniques nouveaux.

La nouvelle vitrine « J’adore in Joy » de Dior toute d’or vêtue

Vitrine Galeries Lafayette
Vitrine « J’adore in Joy » Galeries Lafayette

Le lettrage « J’adore in Joy » de 1528 x 1500mm a été réalisé en PMMA blanc, avec des contre faces en laiton aux bords usinés en arrondi. Cela lui donne un effet 3D dont la fabrication a été rendue possible, grâce a l’utilisation d’une fraise spécialement conçue par ABD Affûtage.

Fraise 3D

La complexité de fraisage tient dans le fait que nous avons utilisé un PMMA coulé – matériau de qualité mais présentant des différences d’épaisseur, ce qui rend plus difficile une finition homogène sur l’ensemble des lettres. Le laiton, pour sa part, est une matière plus facile à travailler, car moins épaisse que le PMMA et avec moins de variation d’épaisseur. Concevoir ce type de produit demande à notre fraiseur une surveillance constante de la machine et un temps de fraisage plus long que d’habitude.

Par la suite, notre Partenaire, Polinox, spécialisé dans le polissage sur métaux, s’est chargé de polir le laiton, afin de lui donner un effet miroir (brillance or).

Le texte « La nouvelle Sensation » de 1305 mm de long, quant à lui, a été conçu en PMMA noir.

Le tout a été posé sur une semelle translucide en polycarbonate cristal suspendue par un mono filament cristal. Cela donne à l’ensemble en or et noir une légèreté renforcée par la vague dorée située dans le fond de la vitrine (une conception Grizard Agencement).

Maquette et Pose vitrine

Vitrine Dior Galeries Lafayette

Le podium Dior

Podium "J'adore in Joy"
Podium « J’adore in Joy »

Le podium est composé de plusieurs types de lettrages :

  • Deux textes « J’adore in Joy » en PMMA Blanc – fixation en éloignement, par tige transparente.

J'adore in Joy blanc

  • Plusieurs disques initiales « CD » en PMMA noir et intérieur blanc – en collage direct sur les meubles.
  • Deux grands lettrages « DIOR » dont les faces et chants sont en aluminum, avec un traitement Epoxy noir brillant pour les faces et blanc mat pour les chants – fixation invisible par l’intérieur des lettres boitiers. Ces lettres ont été extrêmement complexes à réaliser en raison de la finesse des patins des lettres.

  • Deux textes « La Nouvelle Sensation » en PMMA Blanc – fixation en éloignement, par tige transparente.
  • Deux cartouches logo « Dior » en lettres PMMA blanc, sur un fond PMMA noir.

Meuble parfums

Une vitrine et un podium que vous pouvez dès à présent admirer aux Galeries Lafayette Haussmann pour une durée limitée.

Nous tenons à remercier chaleureusement Aurélien de Grizard Agencement pour sa confiance.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Décor imprimé à échelle XXL

Une nouvelle toile-décor d’un parc d’attractions francilien a recouvert la fresque d’origine, légèrement fatiguée après des années de bons et loyaux services. La paroi en courbe a accueilli son nouveau décor : une bâche imprimée de grande surface ( pas loin de 450 m² !). Grâce à un ingénieux système de tension créé par notre Bureau d’ Etudes et greffé sur la structure existante, la toile a pu être installée dans le respect complet de la courbe en creux. Le résultat est un exemple d’harmonie mettant en valeur le visuel de rêve. Pour compléter la prestation, nos ateliers ont fabriqué une passerelle avec échelles, équipées de gardes-corps. Installé par notre équipe de poseurs, ce dispositif a permis de sécuriser toute l’intervention , et facilitera la maintenance du décor.

Toile tendue
L’équipe de poseurs en train de tendre la bâche

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Éclairage d’ambiance pour le centre commercial Bay 2, Collégien (77)

MATÉRIEL : Rampe Alu laquée blanc, spots LED Zuntobel

Dans ce projet atypique de l’éclairage du plafond représentant la région du centre commercial Bay 2 à Collégien(77), nous nous sommes attachés à apporter un côté innovant et dynamique à l’éclairage. Pour cela, nous avons installé des spots LED à affichage dynamique(couleur de la lumière changeante suivant la programmation électronique).

Lire la suite

Courrèges, sculptures

MATÉRIEL : Acier, aluminium, résine, laque, peinture…

Les sculptures du couturier André Courrèges à l’échelle 10 ! Les objets d’art sont passés par notre bureau d’études pour atteindre des tailles considérables. L’entreprise a nécessité la collaboration de plusieurs ateliers (métallurgie, plasturgie, peinture…) dans le souci constant de transportabilité: tous les éléments ont été conçus en fonction des dimensions des containers, en vue d’un transport maritime. En 2013, l’expérience a continué avec une nouvelle pièce lumineuse

Lire la suite

RETOUR