01 60 94 01 26

Pour comprendre l’enseigne néon et l’utilisation du tube néon de nos jours, il est important de revenir sur l’origine de la découverte du gaz néon au 19ème siècle. Pour plus d’informations contactez notre entreprise d’enseigne Paris.

Enseigne Néon

Image « Maison rouge » fév. 2012 première grande exposition internationale consacrée au néon dans l’art des années 1940 à nos jours

La découverte des gaz nobles entrant dans la composition de l’air est attribuée à deux chercheurs anglais Sir William Ramsay et Morris Travers. Après la découverte de l’Argon en 1894 et l’isolement de l’Hélium en 1895, le scientifique britannique Sir William Ramsay est confronté à un problème presque insurmontable : il a trouvé le premier et le troisième membre du groupe des gaz inertes, il lui manque ce qu’il pense être le seul membre intermédiaire.

Sir William Ramsay

Sir William Ramsay

Morris W. Travers

Morris W. Travers

Aidé par Morris W. Travers, il approfondit ses recherches. Ensemble, le 30 Mai 1898, ils découvrent presque par hasard le quatrième membre de la famille des gaz inertes, le Krypton. En juin, en solidifiant pas moins de 15 litres d’Argon et en l’entourant d’air liquide bouillant sous une pression réduite, ils arrivent à émettre une lumière avec des spectres complexes et des lignes dans les tons rouges, vert, violet et jaune. Ils viennent de trouver l’élément qu’ils recherchaient : le néon. Le terme « néon » est choisi du grec « neos » signifiant « nouveau ». Quelques mois plus tard, ils trouveront le cinquième des gaz nobles, le Xénon. Sir William obtiendra d’ailleurs le Prix Nobel de Chimie en 1904 pour sa découverte de quatre des gaz nobles (Neon, Argon, Krypton, et Xenon).

Georges Claude, ingénieur et chimiste français, est le premier en 1902 à appliquer une décharge électrique à un tube scellé rempli de gaz au néon. Cela lui donne l’idée de produire un nouveau type de lampe avec des tubes au néon à la place d’ampoules ordinaires.

Ce sera le point de départ d’une nouvelle ère en matière d’éclairage.

Paris néon

Paris, vers la fin des années 1950. Pas de tubes fluo, que du néon… Source : © JCDecaux

Tubes néon et tubes fluo, les faux frères

On associe souvent à tort les tubes néon et les tubes fluorescents. Visuellement, à la différence des tubes néon, un tube fluorescent est de forme tubulaire (droite ou en cercle). Techniquement, il fait partie de la famille des lampes à décharge à basse pression. Lors de l’émission d’un courant électrique passant de part et d’autre de chaque électrode située aux extrémités, les atomes de mercure émettent un rayonnement ultraviolet qui est transformé en lumière visible par la poudre fluorescente déposée sur les parois du tube. C’est la nature de la poudre fluorescente qui définit la couleur de la lumière émise. Les tubes fluo sont fabriqués industriellement, en grande série et ont des dimensions standard et une durabilité moyenne (5000 h). Une enseigne néon, quant à elle, est personnalisable à volonté, selon le savoir-faire du souffleur. C’est la qualité de sa fabrication et le choix du fournisseur de matière première qui lui assurera une meilleure durabilité (en moyenne 30 000 h en extérieur).

Tube Fluo T5

Tube fluo T5

La fabrication

Le coût de fabrication d’un néon est défini non pas par sa longueur ou son diamètre, mais par le temps de formage et la manutention nécessaire à sa création. Il s’agit d’un procédé artisanal, du 100% fait main (ce qui n’exclut pas l’utilisation de quelques outils…). Les formateurs estiment qu’il est nécessaire d’avoir entre 5 à 9 ans d’expérience pour gagner les gallons de souffleur de verre.

Néon Pizza

C’est le recourbement des tubes de verre obtenu par un chauffage minutieux qui permet la création d’une forme précise. A l’origine de chaque tube néon, nous avons toujours un tube de borosilicate droit, dont l’intérieur est couvert d’une poudre réagissant aux UV, ce qui a pour effet de produire toutes sortes de teintes de couleur.

Moulage tube néon

Le diamètre du tube de départ permettra d’obtenir une forme finale plus ou moins grosse. Les diamètres intérieur/extérieur vont de 8/9 à 23/25 mm, les plus utilisés étant 13/14 et 18/20. Le choix du diamètre du tube aura un impact sur le rendu final du produit, notamment sur la finesse et lisibilité d’un texte.

S’il s’agit d’une création ou d’une réparation, le souffleur de verre (ou néoniste) démarre son travail par le tracé de la forme désirée. Après avoir récupéré ou dessiné lui-même le plan, le souffleur définit le métrage total des tubes. Il découpe ensuite son tube à la longueur souhaitée.

Travail à plat de la forme du tube

La forme du tube se travaille d’abord à plat et en miroir

Pour rendre le tube malléable, il faut le chauffer sur le chalumeau. Grâce aux gestes techniques et précis, et des vérifications régulières de conformité avec le plan initial, la forme finale apparaît.

Néoniste souffleur

Torsion tube

Travail forme tube à plat

Travail forme tube

Pour certains mouvements, il est nécessaire de souffler via un tube en plastique ou directement dans le tube pour lui redonner une forme arrondie ou un volume plus précis.

Installation éléctrodes

Pour remplir sa fonction lumineuse, le tube néon est ensuite équipé de deux électrodes (une à chaque extrémité.)

Opérations tube néon

suite opérations néon

Il est ensuite raccordé à un bâti de pompage via un petit tube en verre appelé queusot.

Le bâti de pompage est une machine permettant de faire le vide dans le tube néon, tout en y faisant circuler un courant électrique fort.

Bati de pompage

Ce dispositif permet de monter les tubes en température de 280° à 320° et sert à éliminer les impuretés situées à l’intérieur du tube. Lorsque le tube est à bonne température, l’ampérage est augmenté afin d’activer les électrodes. Une fois le tube néon refroidi et après vérification du vide dans le tube, ce dernier est rempli de gaz rare à faible pression : néon ou argon. L’argon sera utilisé pour les tubes poudreux de manière à obtenir un flux lumineux bleu. Le néon quant à lui, est pur au départ et permet d’obtenir un flux lumineux rouge qui sera employé plus spécifiquement avec des tubes lumineux transparents.

Remplissage néon

Fabrication Néon

Dans la dernière phase de travail, le tube est séparé du bâti de pompage en conservant le queusot et la bille de mercure reliés au tube. La bille bascule dans le tube pour permettre d’effectuer la séparation d’avec le queusot. La bille est alors éclatée sur la cage des deux électrodes. En laissant le tube en chauffe, la couleur définitive se fige. C’est d’ailleurs cette manipulation qui active la diffusion de la vapeur de mercure et crée ainsi la couleur.

Activation Néon

Tube néon atlier

Les applications des tubes néon

Il n’y a pas de limites aux possibilités offertes par une enseigne au néon. D’abord, la palette de couleurs qu’elle offre est beaucoup plus importante que dans le cas de la technologie LED. Ensuite, son angle de diffusion de la lumière est exceptionnel : 360° ! Enfin, les tubes peuvent être installés de manière à être visibles sous chaque angle de vue. Ces atouts lui apportent le charme et le succès reconnu. Partout où il est question d’une création spécifique, d’un look typé, d’un concept vintage, l’enseigne au néon reste la meilleure alternative.

Il est cependant important d’être bien conseillé avant de réaliser un projet avec des produits haute-tension. Car qui dit haute tension, dit mesures de sécurité ! La mise en œuvre de ce type de projet ne peut être réalisée que part des professionnels habilités qui connaissent les dangers liés à la haute-tension et les règles de sécurité permettant la manipulation de ces produits.

Au-delà de l’installation même, il existe une réelle réglementation concernant les tubes haute-tension. Cette dernière apparaît notamment dans les « RLP » (Règlements Locaux de la Publicité et des Enseignes), et interdisent par exemple leur installation dans certaines zones de ville pour des raisons de nuisances visuelles (forte luminosité), ou bien autorisent le clignotement des néons uniquement pour les professions comme les pharmacies et les bureaux de tabac.

Un autre cas de figure, qui se présente régulièrement dans notre métier d’enseigniste, est l’utilisation de néon dans des locaux accessibles au public, et plus précisément où le public peut être en contact physique avec le tube néon. Nous devons dans ces cas-là obligatoirement prévoir des capots de protection empêchant tout contact éventuel : aucune prise de risque n’est tolérée ! Cette sécurité peut apparaître comme une contrainte visuelle pour nos clients qui ne connaissent bien souvent pas ces paramètres avant de nous rencontrer.

En résumant, une réalisation utilisant de la haute-tension peut-être une vraie valeur ajoutée à votre projet. Elle peut apporter une visibilité et une qualité d’éclairage difficiles à obtenir avec une autre technologie, tout en conservant une fiabilité et une durabilité à faire pâlir un simple tube fluo ! Il faut néanmoins rester vigilant dans sa démarche d’achat en s’assurant de la faisabilité du projet et en considérant les risques et contraintes liés à cette technologie.

L’enseigne néon peut être posée en intérieur, comme en extérieur :

Néon So Sexy

du look vintage, pour un rendu mode dans l’air du temps…

Néon Façade Extérieur

enseigne Néon façade

…par son utilisation la plus courante d’éclairage classique de façade…

Néon Design

Utilisation Art Néon

… jusqu’au style plus design ou carrément artistique.

Le recyclage

Autre aspect non négligeable de l’utilisation des tubes néon : ils sont recyclables. Exo Signs tient à limiter son empreinte carbone. Dans le cadre de cette démarche écologique, nous concevons des produits visant le respect de l’environnement (code de l’Environnement sur l’installation, l’entretien et prévention des nuisances lumineuses). Nous recyclons nos déchets dans des filières spécialisées en France et en Europe : notamment les tubes à cathode froide (néon) et le mercure.

Exo Signs Rose

Exo Signs néon gris

RETOUR