01 60 94 01 26
EXO SIGNS

Une fille à l’atelier !

Chez Exo Signs, au milieu des gars de l’usine, se trouve un petit bout de femme. C’est Laura, qui est en charge de l’atelier d’adhésifs.

Laura Estiot

Laura Estiot est titulaire d’un CAP Souffleur de Verre et d’un BAC Pro Enseigne et Signalétique. Elle travaille chez nous depuis 4 ans 1/2. S’occuper de l’atelier d’adhésifs, c’est évoluer dans un monde de couleurs, au milieu de dizaines de rouleaux d’adhésifs. Mais c’est aussi savoir porter des charges parfois lourdes, travailler dans les odeurs des produits de nettoyage et respirer les vapeurs d’encre. Etre une fille reste toutefois un avantage : dans ce domaine il faut de la précision et de la minutie, être posée et savoir s’adapte; et même effectuer des poses chez nos clients quand il le faut. Exo Signs_Adhésifs

L’atelier adhésifs est équipé d’une machine Versa Camm VP 540 de marque Roland. Sa principale caractéristique est de pouvoir imprimer et découper parfaitement tous les graphismes imaginables. La Versa Camm a une double fonction qui consiste à intégrer à la fois de l’impression et de la découpe ( en suivant le contour de l’image). Etiquettes, adhésifs, et photos peuvent être imprimées et découpées dans la forme désirée sans que le rouleau quitte la machine. Elle permet de réaliser aussi bien des petites séries que des plus grandes. La Versa Camm peut également faire de l’impression seule et de la découpe seule.

Roland VP 540

Avant de lancer un programme, Laura doit suivre plusieurs étapes :

  • Mettre le rouleau sur la machine
  • Préparer le fichier envoyé par le bureau d’étude sur le logiciel Versa Works pour qu’il soit adapté à la machine.
  • Effectuer les réglages machine : pression de coupe, réglage de la température, déroulage, choix de la découpe ou de l’impression (ou des deux), test d’impression pour rendu couleurs.

Selon qu’il s’agisse d’une impression ou d’une découpe, le type de produit qui tournera sur la machine sera différent et les étapes de travail seront plus ou moins longues.

Pour la découpe, on commence par positionner un rouleau d’adhésif monomère ou polymère teinté masse d’une seule couleur. Vient ensuite l’échenillage qui consiste à ne garder que la forme définitive : bien que répétitif, il demande de la précision, il faut faire particulièrement attention aux petits éléments. Il est également conseillé de transférer les adhésifs pour garder tout en un seul bloc et faciliter le travail de pose. Ensuite, il faut  bien nettoyer le support et réaliser le collage final.

Pour l’impression, on utilise un adhésif spécial impression numérique blanc opaque ou blanc diffusant. Pour les croquis ou les plans de pose, on utilise du papier kraft. Ces supports offrent plus de créativité et permettent de jouer avec les couleurs. Une impression numérique doit sécher de 24h à 48h. On applique ensuite un pelliculage qui protège l’adhésif. Il peut être monomère (durée de vie plus courte du produit fini), ou polymère (durée de vie plus longue) en fonction des souhaits du client. Une fois pelliculé, le rouleau est repassé dans la machine pour être découpé. Puis vient l’échenillage, le transfert, le nettoyage du support et le collage.

impression numerique

Pour le pelliculage, notre atelier est équipé d’une machine appelée 1600 Cold Laminator. La lamination à froid consiste à appliquer un film plastique adhésif sur un support. Quand la pression est exercée, il colle directement à la surface qui nécessite une plastification. C’est l’idéal pour les éléments qui peuvent être endommagés par la chaleur comme les impressions vinyles ou à base de solvants et sont compatibles avec presque n’importe quel support imprimé.

filmeuseCe qui motive Laura tous les jours ? Suivre un projet de A à Z, rester précise dans son travail, veiller à ce que tout soit bien fait et obtenir la satisfaction de passer du virtuel au concret.

Avant : Projet au stade de la maquette

Darty Gaite Montaparnasse Darty Gaite Montaparnasse

Après : Projet réalisé (les laizes sont collées une à une, pour former un décor complet)

2015-04-08 21.35.05

 

 

 

 

 

Parmi les évolutions envisageables dans sa carrière, Laura aimerait travailler le Direct Print. C’est une nouvelle technologie qui permet d’imprimer directement sur un support (ex. Dibond, PVC et même le bois…). Cela nécessiterait l’acquisition d’une nouvelle machine par Exo Signs, mais permettrait de répondre aux nouvelles attentes de nos clients. Comment Laura se voit-elle dans 10 ans ? Elle se verrait bien évoluer vers un poste plus administratif où elle pourrait utiliser sa maîtrise de la technique. Mais chaque chose en son temps. En attendant, le travail de Laura ne se limite pas qu’aux adhésifs. Elle effectue aussi du montage / éclairage d’enseignes et diverses autres tâches liées aux besoins de polyvalence de notre métier d’enseigniste.

Le plus de Laura : rester féminine malgré tout ! Une touche de maquillage, des boucles d’oreilles et le sourire toujours aux lèvres, telles sont les choses qui la caractérisent. Comme elle dit : « Il faut rester une vraie fille même avec des vêtements de travail, mais quel bonheur de retrouver des vêtements féminins une fois la journée terminée ! »

Exemples de réalisations avec utilisation des adhésifs imprimés :

IMAG0093 Magic Form

Laisser un commentaire

Votre email adresse ne sera pas publiée. Required fields are marked *

RETOUR